Et l'étymologie, alors !

Philatélie, un vocable certe dédié à une activité bien particulière mais qui résonne depuis longtemps à l'internationale (philately, philatelie, filatelia, filatelie, filateli, filatelistyka...).

Pourtant, cocorico ! un français en est à l'origine, un certain G. Herpin.

Passionné pour les timbres-poste, Gustave Herpin propose dans son article 'Baptème' paru dans le numéro 5 de la revue 'Le collectionneur de timbres-poste' du 15 novembre 1864, le mot philatélie pour nommer (enfin) cette "attrayante occupation" de rechercher et d'étudier les timbres-poste.

Et construit à partir des deux racines grecques 'philos' et 'ateleia', le mot philatélie doit s'entendre comme l'"ami des affranchissements".

Mais tout inventeur a ses détracteurs... polémique constructive ou jalousie !?

... et certains d'argumenter : 'ateleia' se rapporte aux exemptions de taxes, aux franchises et non à l'affranchissement, la racine 'telos' serait plus appropriée, ce qui donnerait philotélie.
... ou pourquoi pas : timbrologie ? timbrophilie ?
... voire timbromanie !!

Considérant l'étymologie, les Grecs se sont battus (une réputation à défendre (?)) et... le monde a adopté philatélie.

Hourra, monsieur Herpin. Et vive la France !

Plan du Site

Revue de Presse