Une Marque Mythique

 [Le Phil@tiré, ou l'amorce d'une thématique]

En mai 1904, au cours d'un déjeuner, un industriel du nom de Henry Royce décide de s'associer à Charles Rolls pour fabriquer «les meilleures voitures du monde». Henry Royce est alors un entrepreneur qui a réussi. Il a déposé son premier brevet en 1887 (le culot d'ampoule à baïonnette) et s'est ensuite mis à produire des dynamos, des moteurs électriques, ainsi que des grues. Décidé à se lancer dans l'industrie automobile, il a dessiné et conçu sa première voiture un an auparavant. Charles Rolls est, quant à lui, un passionné de mécanique et un coureur automobile, qui a été l'un des premiers distributeurs de voitures étrangères en Angleterre.bloc RR

Le 20 novembre 1906, les deux hommes fondent officiellement la marque qui porte leurs deux noms, Rolls-Royce, et commercialisent dès l'année suivante la Silver Ghost (en français, «le fantôme d'argent»). Du 1er juillet au 8 août 1907, le treizième exemplaire produit parvient à parcourir 14 371 miles (plus de 20000 km) sans rencontrer la moindre panne mécanique. La Silver Ghost acquiert alors la réputation de meilleure voiture au monde et connaît un énorme succès.

En 1910, Charles Rolls, qui est également pilote d'avion, se tue lors d'un meeting aérien, laissant Henry Royce seul aux commandes. Pendant la Première Guerre mondiale, celui-ci crée des voiture blindées et, surtout, des moteurs d'avion Eagle qui vont équiper la moitié des forces aériennes alliées. Depuis, Rolls-Royce continue de fabriquer en parallèle des voitures de grand luxe (la Phantom lancée en 1925, la Silver Dawn en 1949, la Silver Shadow en 1965, ou plus récemment la Phantom Series II) et des moteurs d'avion (le Falcon, le Merlin présent sur la majorité des avions britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale, ou le Trent dont sont dotés certains Airbus A380).

Plan du Site

Revue de Presse